Onco-pigmentation: micropigmentation post-cancer

onco

Renouer avec la vie quotidienne est un challenge pour les femmes qui ont dû se battre contre le cancer du sein.

Chaque année en France, 20 000 femmes atteintes d’un cancer subissent une mastectomie, c’est-à-dire une ablation complète du sein accompagnée d’effets secondaires dues aux chimiothérapies et radiothérapies.

La chimiothérapie ou la chirurgie au cours d’un traitement contre le cancer s’avère très fréquemment rude pour notre corps. Chute de cheveux, perte de cils et sourcils,.. Non seulement la maladie nous attaque physiquement mais également psychologiquement par ces effets. Il existe cependant une méthode: la dermopigmentation réparatrice (soumise à des conditions d’hygiène rigoureuses, afin de garantir un maximum de sécurité au patient), qui peut être proposée en prévention ou après un traitement pour celles qui souhaitent palier à un manque de cils ou à une perte total de sourcils. Dans le cas d’une chirurgie du sein, une pigmentation réparatrice redessine l’aréole du sein reconstruit, si nécessaire.

La dermopigmentation réparatrice ou médicale, découle du même principe que le tatouage semi-permanent esthétique. Elle consiste à déposer dans le derme des pigments. Grâce à ces pigments de différentes couleurs, on peut dissimuler des cicatrices de mise en place de prothèses mammaires ou encore traiter une femme qui n’a plus de sourcils ou de cils suite à un traitement de chimiothérapie. Depuis une dizaine d’années, les praticiens ont recours à cette technique pour recréer et recolorer l’aréole mammaire en respectant l’effet naturel avec un véritable trompe l’oeil. Dans ce cas, la dermopigmentation va intervenir après la reconstruction mammaire afin de finaliser le travail de la chirurgie réparatrice (la cicatrice doit être ancienne de 6 à 8 mois).

Non réglementée, cette technique peut être utilisée par des médecins, des infirmières formées mais aussi par des esthéticiennes formées ou des tatoueurs. Elle doit être pratiqué en relation et en accord avec le corps médical.

Pour qui?

Toutes les femmes touchées par un cancer peuvent recourir à une dermopigmentation au niveau du visage ou du corps.

Quand?

pour la reconstruction de l’aréole après la reconstruction mammaire, il est préférable d’attendre une cicatrisation complète, 6 à 8 mois.

Pour les sourcils, vous pouvez opter déjà pour le maquillage semi-permanent avant la perte de vos sourcils.

La dermopigmentation réparatrice permet:

  • de dessiner l’aréole mammaire
  • camoufler la cicatrice péri-aréolaire
  • recréer l’aréole mammaire

Concernant la prise en charge par l’assurance maladie, si le tatouage médical intervient dans le cadre d’une Affection de Longue Durée exonérante (ALD), il sera rembours » par sécurité sociale.

La SS rembourse 124,50€ par sein. Un complément pourra être envisagé par la mutuelle.

 

Les sourcils

Les sourcils participent à l’expression d’un visage et sont des éléments essentiels à son harmonie. La dermopigmentation va permettre de redessiner la ligne des sourcils malmenés par les traitement grâce aux pigments qui vont redonner dynamisme et santé à l’expression de votre visage.

 

Création de l’aréole mammaire

avant apres onco areole des seins

 

Cicatrice mammaires

avant apres onco cicatrice de seins

 

Reconstruction des sourcils

avant apres onco sourcils

 

Tarifs des prestations:

Prix Entretien annuelle
Aréole de seins 250 € 130 €
Aréole de seins x 2 400 € 190 €
Reconstruction des sourcils 280 € 120 €
Cicatrices des seins  à partir 120 €
Densification de cuir chevelu à partir de 130 €
Share